News
News

Nouvelles d'Israel Bonds

Le Cercle du premier ministre de la Division des femmes reçoit Ronald S. Lauder, visite la Neue Galerie et assiste à la pièce de théâtre Three Tall Women sur Broadway

Le 19 juin 2018

 

Plus de 50 femmes venues des États-Unis et du Canada se sont réunies à New York pendant une conférence de deux jours organisée par le Cercle du premier ministre de la Division des femmes d’Israel Bonds, pour écouter le philanthrope, diplomate et entrepreneur international, Ronald S. Lauder. Les participantes ont été conviées à une réception et une visite guidée à la Neue Galerie, fondée et présidée par Ronald Lauder. Président des Laboratoires Clinique, une filiale du groupe Estée Lauder Companies, Ronald S. Lauder est le fils des défunts Estée et Joseph Lauder, fondateurs de la société. Il est actuellement président du Congrès juif mondial et rencontre des dignitaires et des chefs religieux du monde entier à titre de représentant de plus d’une centaine de communautés juives.

Sa rencontre avec le négociant en art et organisateur d’expositions Serge Sabarsky, il y a plus de 50 ans, a marqué le début d’une amitié nourrie de leur intérêt partagé pour l’art expressionniste autrichien et allemand du début du 20e siècle. Cette passion commune a mené à la création en 2001 de la Neue Galerie, qui sert de foyer à certaines des œuvres les plus importantes restituées après l’Holocauste.

Après un dîner de bienvenue le 18 juin, les membres du Cercle du premier ministre de la Division des femmes ont écouté une conférence de Chloé Valdary, écrivaine et militante pro-Israël, qui s’est fait connaître en soutenant publiquement l’État juif pendant ses études à l’Université de La Nouvelle-Orléans, où elle s’est engagée intensément dans des groupes de lutte contre l’antisémitisme. Cette jeune Afro-américaine non-juive s’est rapidement taillé une large réputation de porte-parole parmi les défenseurs d’Israël, formant son propre réseau sur le campus et prenant position contre les figures les plus connues du mouvement anti-Israël. Chloé Valdary, qui publie des articles dans The Jewish Press, CAMERA on Campus, The Times of Israel, Israel National News et The Wall Street Journal, pour ne nommer que ceux-là, a évoqué son action à Jerusalem U, un organisme d’éducation israélien où elle travaille comme directrice des partenariats et des activités de sensibilisation. Sa tâche consiste à établir des liens avec des jeunes « milléniaux » de toutes les religions pour cultiver l’affinité avec Israël par l’intermédiaire de la culture populaire et des médias sociaux.

 

Pro-Israel activist Chloé Valdary addresses Israel Bonds’ Women’s Division Prime Minister’s Circle members as Laura Orzy, chair of Women’s Division, moderates Q&A session at La Brochette restaurant

La militante pro-Israël Chloé Valdary prend la parole devant les membres du Cercle du premier ministre de la Division des femmes lors de la séance d’échange animée par Laura Orzy, présidente de la Division des femmes, au restaurant La Brochette (Crédit photo : Victoria Andretta)

Le jour suivant a été jalonné d’une série d’activités passionnantes, débutant par une visite privée du deuxième étage de la Neue Galerie, une vitrine des beaux-arts décoratifs de l’Autriche du début du 20e siècle. Parmi des tableaux de Gustave Klimt, Oskar Kokoschka et Egon Schiele figure une œuvre importante, le portrait d’Adèle Bloch-Bauer, daté de 1907 et signé par Klimt, artiste majeur de l’avant-garde autrichienne. Ce bien de famille pillé par les nazis a été récupéré par son propriétaire légitime en 2006, comme le raconte le film La Femme au tableau, réalisé en 2015. Carol Goldman, guide du musée, a souligné l’histoire et la signification de ce chef d’œuvre, connu en 2006 comme le tableau le plus cher jamais vendu, puis a commenté chacune des œuvres de la collection Lauder.

Après la visite de l’exposition, les déléguées du Cercle du premier ministre de la Division des femmes se sont rassemblées pour un déjeuner au Café Sabarsky, du nom du cofondateur de la Neue Galerie, aujourd’hui défunt. Laura Orzy, présidente de la Division des femmes d’Israel Bonds, a pris la parole pour souligner l’importance de continuer de fortifier l’État juif en investissant dans les Israel Bonds. À son tour, Cathy Distelburger, présidente du Cercle du premier ministre de la Division des femmes d’Israel Bonds, a remercié les membres de la Division de leur soutien à l’économie d’Israël et de leur engagement pour l’avenir du pays.

 

Shira-Lewis,-Cathy-Distelburger,-Ronald-Lauder,-Laura-Orzy,-Michelle-Klahr

Le conférencier d’honneur Ronald S. Lauder avec (de gauche à droite) Shira Lewis, ex-présidente et membre du conseil de la Division des femmes d’Israel Bonds, Cathy Distelburger, présidente du Cercle du premier ministre, Laura Orzy, présidente de la Division des femmes, et Michelle Klahr, directrice de la Division des femmes (Crédit photo : Shahar Azran)

Élevé à New York comme un Juif assimilé, Lauder se souvient de sa mère Estée consacrant sa vie non seulement à l’industrie cosmétique, mais aussi à son soutien indéfectible à l’État d’Israël. Ayant reçu d’elle, en cadeau pour sa bar-mitzva, un gros portefeuille d’Israel Bonds, il reconnaît l’utilité de ces instruments pour créer des liens avec la diaspora et pour insuffler et renforcer la fierté d’être juif, en plus d’offrir un appréciable rendement. Sa nomination en 1986 par le président Ronald Reagan comme ambassadeur en Autriche, un pays auquel il se sentait profondément attaché par son héritage juif, a donné à Ronald Lauder l’occasion de découvrir que les communautés juives d’Europe centrale et d’Europe de l’Est étaient loin de prospérer comme avant la guerre et les atrocités de l’Holocauste. À son retour à New York en 1987, il a décidé de transformer l’éducation juive dans ces pays et créé la Fondation Ronald. S. Lauder, qui a mis en place depuis plus de 50 programmes, tels que des écoles juives, des camps de loisirs, des centres communautaires et des synagogues, dans plus de 13 pays.

Expliquant son engagement personnel pour aider à rebâtir et à restaurer l’identité juive de milliers de personnes aussi bien localement que dans le monde entier, Ronald Lauder a déclaré, à l’appui de ses efforts : « Nous devons entretenir la force de la diaspora. Nous devons entretenir notre lien avec Israël ». Il a ensuite salué la mission d’Israel Bonds en ajoutant : « Les Israel Bonds sont importants, mais l’éducation est plus importante encore ». Ronald Lauder a conclu en félicitant les femmes du groupe : « Ce que vous faites est tellement important ».

Après cette après-midi stimulante, les participantes se sont réunies pour un dîner au cours duquel le producteur Seth Goldstein, lauréat d’un Prix Tony, et ses collègues Aaron Grunfeld et Sam Rudy ont commenté la pièce Three Tall Women, que le groupe devait aller voir jouer le soir même au théâtre. Mise en scène par Edward Albee, la pièce a reçu le Prix Pulitzer du théâtre en 1994. Elle a été reprise sur Broadway en mars 2018 dans une mise en scène de Joe Mantello, avec les actrices Glenda Jackson, Laurie Metcalf et Alison Pill. Passionnante réflexion sur la vie d’une nonagénaire à la forte volonté, la pièce montre les hauts et les bas de son existence, ponctuée d’amour et d’optimisme autant que de regrets et de tristesse.

 

Tony Award-winning producer Seth Goldstein shares the history of Three Tall Women with the members of Israel Bonds’ Women’s Division Prime Minister’s Circle at Colbeh restaurant

Seth Goldstein, célèbre producteur lauréat d’un Prix Tony, raconte l’histoire de Three Tall Women devant les membres du Cercle du premier ministre de la Division des femmes au restaurant Colbeh (Crédit photo : Victoria Andretta)

L’objectif de la Division des Femmes d’Israel Bonds est d’encourager et de responsabiliser les femmes à s’affirmer individuellement en tant que défenseuses d’Israël en investissant dans le progrès et le bien-être de l’État juif. Grâce à des événements comme la Conférence du Cercle du premier ministre, les membres peuvent s’informer et prendre confiance, sachant que leurs investissements dans les Israel Bonds serviront à créer une nation plus forte et plus résiliente pour les générations à venir.

Au total, la réunion a généré plus de 2,6 millions de dollars en investissements Israel Bonds.