News
News

Nouvelles d'Israel Bonds

30e délégation rabbinique en Israël,
19-22 février 2018

Le 22 février 2018

 

Parcourir les couloirs du palais d’Hérode, datant de la période du Second Temple à Jérusalem, sans machine à remonter le temps? C’est l’objectif que s’est fixé le laboratoire de réalité virtuelle du Musée de la Tour de David. Boire le vin que buvaient nos ancêtres à l’époque talmudique? Un exploit réalisé à l’Université Ariel. Une séance d’information avec Jonathan Lincoln, l’envoyé permanent auprès du Bureau des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient? Le père de Jonathan est un ancien président du Conseil rabbinique d’Israel Bonds. Cela en dit long, mais pas assez : ce n’est qu’un échantillon du programme de la 30e délégation rabbinique en Israël récemment organisée par Israel Bonds.

30th Rabbinic Israel Delegation

Photo de groupe au Musée de la Tour de David avec la Tour de David en arrière-plan. (Crédit photo : Yossi Yzamir)

Au fil d’un programme de trois jours et demi, des rabbins (20 hommes et femmes) venus du Canada, du Royaume-Uni, de France et de huit États américains ont eu l’occasion d’apprécier les retombées concrètes de 41 G$ d’investissements mondiaux en Israël au cours des 67 dernières années, soit depuis la création d’Israel Bonds.

Le programme comprenait une visite à la gare ferroviaire de trains rapides Navon, encore en chantier, située en face de la gare d’autocars principale à Jérusalem. Équipés de casques, de gilets de sécurité et de bottes de construction, les participants sont descendus à plus de 80 mètres sous terre pour explorer les voies d’accès aux trains qu’emprunteront les futurs voyageurs.

30th Rabbinic Israel Delegation

Gare ferroviaire Navon à Jérusalem. Chantier fermé au public : casques obligatoires!

Plus tard dans la journée, les membres de la délégation ont encore replongé sous terre, cette fois sans casques ni bottes, pour fouler sur la pointe des pieds des sites archéologiques encore actifs situés sous la Vieille Ville. Ces sites abritent ce que furent, jusqu’à récemment, les vestiges enfouis de parties du mur de soutènement du Mont du Temple, construit par Hérode. Fascinantes fouilles, mais difficiles à déchiffrer pour les non-initiés – les archéologues eux-mêmes ne sont pas sûrs de comprendre ce qu’ils trouvent!

30th Rabbinic Israel Delegation

Vestiges du Second Temple découverts sous le sol d’une ancienne prison turque. Un guide montre une image d’un ancien prisonnier pointant le graffiti qu’il a gravé dans le mur de sa cellule. (Crédit photo : Yossi Yzamir)

30th Rabbinic Israel Delegation

Un téléphone cellulaire révèle ce qui se cache sous la peau; laboratoire de RV du Musée de la Tour de David. (Crédit photo : Yossi Yzamir)

L’innovation, l’infrastructure et les bâtiments enfouis n’étaient qu’un début. Pour compléter le parcours visuel et intellectuel du programme, s’y sont ajoutés une conférence-débat à Tel-Aviv avec la chercheure rabbinique et l’ancienne députée Ruth Calderone, et un débat sur les relations entre Israël et la diaspora avec Natan Sharansky, dans la salle du conseil historique de l’Agence juive à Jérusalem. Et ce n’est pas fini : des activités du cœur ont couronné l’expérience.

30th Rabbinic Israel Delegation

Les rabbins rencontrent l’adjoint principal au comptable général, Gil Cohen, au ministère des Finances. (Crédit photo : Yossi Yzamir)

Ouvert par une visite à Neve Hannah, un organisme qui fournit depuis plus de 40 ans des logements, de l’amour et de l’éducation aux jeunes à risque de tout Israël, le programme de la délégation s’est conclu par un dîner auquel étaient conviés six soldats sans famille.

30th Rabbinic Israel Delegation

Projet Hessed à Neve Hannah – logements, amour et éducation pour les jeunes à risque.

En somme, ce fut une autre délégation « incontournable » d’une série qui s’étend à présent sur quatre décennies.

30th Rabbinic Israel Delegation

Photo de groupe avec les guides au Memorial Hall érigé sur le Mont Herzl à la mémoire des soldats morts au combat. (Crédit photo : Yossi Yzamir)